Enjeux-vulnérabilité

Les Enjeux

Selon le ministère français de l'environnement, les enjeux regroupent les personnes, biens, activités, moyens, patrimoines, susceptibles d’être affectés par un phénomène naturel.

Le risque est défini comme la confrontation d'un aléa à un enjeu. La connaissance du risque sur un territoire implique d'avoir au préalable, à la fois la connaissance des aléas et celle des enjeux de ce territoire.

La Vulnérabilité

La vulnérabilité est la mesure des dommages de toutes sortes (humains, matériels, etc.) rapportés à l’intensité de l’aléa. L'appréciation de la vulnérabilité d'un territoire nécessite donc de connaître la valeur de l'ensemble des enjeux présents et l'impact probable de l'aléa sur ces enjeux afin de pouvoir déterminer les dommages attendus.

​Elle s’exprime donc en coût financier intégrant les dommages aux personnes et aux biens, mais aussi la perte de production pour les professionnels.

L’appréciation de la vulnérabilité passe nécessairement par la connaissance la plus parfaite possible des phénomènes, de leur intensité (aléa) et de leur effet sur les enjeux.

L’étude de vulnérabilité est donc avant tout basée sur l’analyse des enjeux (nature des constructions, aptitude à résister, population exposée, valeur intrinsèque, nature de l’activité, etc.) et de leur comportement face à tel ou tel aléa, afin d'apprécier le coût de l'événement considéré.

Les études d'enjeux et de vulnérabilité

L'élaboration d'un PPRN nécessite, de fait, de s'intéresser, en plus de l'aléa, à la consistance des enjeux du territoire. Il s'agit donc d'un élément indispensable de la procédure d'élaboration du PPRN. Dans certains cas, les services de l'État confient le volet  « enjeux-vulnérabilité » à un prestataire dans le cadre d'une mission spécifique.

En fonction des besoins, il est possible de faire une analyse très fine (à l’échelle de la parcelle).

Généralement, seule une typologie des unités d’occupation du sol permettant de caractériser le territoire (centre-ville, habitat dense, habitat traditionnel, habitat pavillonnaire, zone d’activité, réseaux, etc.) est établie.

Les équipements sensibles (établissements scolaires, établissements de soins, etc.), les établissements recevant du public (ERP) et les bâtiments dédiés à la gestion de crise sont systématiquement identifiés.

Sans faire un décompte précis ou un recensement de la population, il est possible d’estimer de façon assez fiable les populations exposées. La méthode s’attache à estimation de la population par quartier.​

Nos prestations

Alp’Géorisques réalise des cartographies des enjeux et des études de vulnérabilité.

Cette prestation comprend :

  • photo-interprétation ;
  • reconnaissances de terrain ;
  • études bibliographiques ;
  • enquêtes auprès des élus et des services ;
  • retranscription cartographique sur SIG ;
  • réalisation des rapports d’études et notes de synthèse ;
  • animation des réunions de présentations.


Notre prestation s’appuie sur la « vérité-terrain », privilégiant une expertise systématique du terrain.

Téléchargez la plaquette