Système d'Information Géographique (SIG)

Alp’Géorisques utilise diverses solutions SIG selon les types de missions et les attentes exprimés par sa clientèle.

Arc GIS

​Alp’Géorisques est utilisateur des solutions ESRI depuis 1991. D’abord travaillant sur PC-Arcinfo qui fait figure d’ancêtre, mais surtout de précurseur en la matière. La sortie d’ArcView a été une révolution annonçant la démocratisation de l’outil SIG grace à une interface graphique performante. La puissance de calcul a été sollicitée en utilisant Arc-GIS, en particulier pour des travaux de recalage des très gros fichiers.


Map Info

​Pour répondre aux exigences de certains services de l’État, Alp’Géorisques a utilisé durant une dizaine d’années le SIG Mapinfo. Cet outil va plus loin que les applications ESRI dans la facilité d’utilisation, au détriment de la puissance de calcul. Cet outil tend aujourd’hui à tomber dans l’oubli, supplanté par des solutions libres comme QGIS ou Grass.

Quantum GIS

Alp’Géorisques utilise aujourd’hui largement le SIG QGIS qui est également le SIG de référence pour les services de l’État. Gratuit et puissant, bien que ne présentant pas toutes des possibilités d’Arc-GIS, QGIS est devenu un logiciel incontournable de la cartographie numérique.

Grass

​GRASS (Geographic Resources Analysis Support System) est un logiciel libre qui permet la gestion, l'analyse et l'affichage de données géoréférencées en mode raster, vectoriel. Son développement a débuté en 1982 par l'armée américaine et a impliqué diverses organisations privées et publiques.